Carré Arnaud



Carré Arnaud
Axe Prévention
Email: arnaud.carre@univ-smb.fr
Poste:Maître de Conférences, Habilité à Diriger des Recherches
Directeur adjoint du LIP/PC2S (site de l'Univ. Savoie Mont Blanc) et responsable du Groupe de Recherche, d’Expérimentation et d’Expertise (Unité d'expertise et de consultation) « Bien‐Etre et Santé »
Ville:Chambéry
Téléphone:+33 4 79 75 85 89
Thèmes de recherche:Psychopathologie, processus cognitifs et affectifs de régulation émotionnelle, cognition sociale, empathie, conscience émotionnelle, diagnostic et intervention en santé mentale, vulnérabilité et préventions

PrésentationAxes de recherchePublicationsEncadrement doctoralCV et activités

Issu d'une formation initiale en psychologie spécialisée neuropsychologie et psychopathologie cognitive, complétée par des travaux de neurosciences affectives et de santé publique, mon activité de recherche porte l'investigation de processus bio-psycho-sociaux impliqués dans la régulation émotionnelle et la caractérisation de ces perturbations en santé mentale. Elle aspire également au développement du dépistage et de différentes formes de prévention. Plus spécifiquement, il s'agit d'étudier la vulnérabilité et d'investiguer des processus transdiagnostiques utiles à la compréhension de l'origine et des mécanismes des troubles. Ceci pouvant définir des stratégies d'intervention dans le cadre des troubles psychologiques et comportements néfastes pour la santé, et mais également à faire le promotion du bien-être et de la santé mentale.

Mes enseignements disciplinaires s'effectuent en psychopathologie (générale de l'adulte, cognitive et développementale) sur le grade Licence; en neurosciences affectives et épigénétique, prévention des troubles mentaux, psychopathologie de la cognition sur le grade Master; et en neuropsychologie et psychopathologie de la mémoire et des apprentissages en formation continue (DIU TCC). J'interviens également dans le champs des compétences psycho-sociales (DU CPS) et des pathologies duelles (DIU Dual Disorders).
Mes enseignements transversaux s'effectuent en méthodologie, psychométrie et psychologie différentielle. A compter de 2020, je participe à l'essaimage des Premiers Secours en Santé Mentale (formateur en 2021).

Au sein du LIP/PC2S, j'appartiens en rattachement primaire à l'axe "Psychologie de la Prévention", ainsi qu'aux axes "Psychologie Clinique et Processus Cognitifs" et "Cognition Sociale" en secondaire et tertiaire.

Les travaux alimentent trois axes qui s’intéressent aux processus émotionnels tant dans leur dimension intra- qu’inter-personnelle, et présentent une ouverture en Santé publique. Les méthodologies employées sont plurielles (approche expérimentale, corrélationnelle, modélisation statistique, neuro-imagerie) afin d’appréhender plusieurs niveaux de ces processus de régulation émotionnelle. Le processus est envisagé comme un élément à l’œuvre dans la modification ou la transformation d’un état ou d’une activité au niveau psychologique (voir Philippot, 2016 in Monestes & Baeyens, 2016).

Premier axe : Le fonctionnement interpersonnel et ses perturbations

Au sein de cet axe, une première partie des travaux s’intéresse à l’empathie et la théorie de l’esprit en tant que marqueurs clés de la cognition sociale. Intégrant les récentes avancées en neurosciences sociales, nous avons proposé que le construit d’empathie (et sa mesure) se modélise en trois composantes (Carré et al., 2013) : la contagion, la déconnexion et l’empathie cognitive. Nous avons également étudié le développement de ces trois composantes auprès d'environ 400 enfants de 6 à 11 ans. L’empathie et la déconnexion émotionnelle (ou coupure émotionnelle) augmentent avec l’âge, tandis que la contagion reste stable. Cependant, elle est influencée par le genre, avec des scores plus élevés chez les filles que chez les garçons (Bensalah et al., 2016). Sur la base de ce nouveau cadre conceptuel, nous proposons que ces éléments participent à mieux concevoir le fonctionnement socio-affectif et ses altérations, y compris dans une perspective processuelle et transdiagnostique (Carré, 2016). Souhaitant également appréhender le développement des déterminants cognitifs de la compréhension des états mentaux d’autrui, nous avons évalué la Théorie de l’esprit (TdE) auprès de plus de 120 enfants de 3 à 10 ans. Nos résultats soulignent l’importance des processus langagiers aux côtés des processus exécutifs dans cette habileté, et soutiennent la distinction à opérer entre tâches de fausses croyances et la Théorie de l’Esprit (Burnel et al., 2021). Ces données en population générale de nature à préciser les démarches d'évaluation et de remédiation dans les pathologies caractérisées par des perturbations dans la cognition sociale.

Une seconde partie de nos travaux est centrée sur les phénotypes cliniques caractérisés par une perturbation interpersonnelle, afin de mieux comprendre les différents processus impliqués. Ainsi, dans le trouble du spectre de l’autisme, nous avons mis en évidence que l’intensité symptomatologique était liée à une altération de l’orientation vers les stimuli sociaux et du plaisir social (Carré et al., 2015). Abordant la question de la difficulté émotionnelle dans l’anxiété sociale, nos travaux en imagerie cérébrale (IRMf) soutiennent un déséquilibre de régulation consistant en une plus grande activation des substrats impliqués dans le ressenti d’anxiété et d’évitement (Carré et al., 2014). Enfin, dans la personnalité aversive (ou machiavélique), nous observons des perturbations de conscience émotionnelle (i.e. empathie et alexithymie) qui participent à un fonctionnement interpersonnel négatif et manipulateur (Al Aïn, Carré et al., 2013).

Deuxième axe : Dimension intra-personnelle et trouble de l'auto-régulation (ouverture aux phénomènes addictifs)

S’intéressant à la dimension intra-individuelle de la régulation émotionnelle, ce deuxième axe porte sur les troublés à l'usage de substances et les comportements addictifs associés à leurs facteurs de vulnérabilité. Une partie de nos travaux visent à une meilleure définition de l’impulsivité, associée à la perte de contrôle. Plus spécifiquement, nous avons montré que le caractère multifactoriel de l’impulsivité en distinguant les facteurs de sensibilité à l’urgence émotionnelle (tant positive que négative), de recherche de sensations, et des défauts de préméditation et de persévérance (Billieux et al., 2012). Plus récemment, et ayant recours à l'analyse en réseau (Network Analysis), nous avons suggéré une révision conceptuelle et métrologique qui unifie les dimensions de sensibilité à l'urgence émotionnelle tant positive que négative (Billieux et al., under review). L'intérêt porté aux perturbations d'auto-régulation constitue une piste de premier choix dans le champ du comportement addictif, et nous investiguons à ce titre les dimensions d'impulsivité auto-rapportée et de perturbation du contrôle inhibiteur dans le champ du trouble de jeu d'argent (Gambling Disorder) et au trouble lié à l'usage de l'alcool (ceci donnant notamment lieu à un essai clinique évoqué dans l'axe suivant).

Une seconde partie de nos travaux s’intéresse aux traits affectifs associés aux mesurages de substances et comportements addictifs. Quatre traits affectifs ou de personnalité ont été étudiés : l’impulsivité, la recherche de sensation, les pensées négatives (ou perte d’espoir), et la sensitivité anxieuse. Mobilisant un échantillon d'environ 5000 participants âgés de 14 à 20 ans, nous avons cherché à prendre en considération la susceptibilité à l’expérimentation et la consommation fréquente de tabac, de cannabis et d’alcool, ainsi que l’alcoolisation massive, en fonction de ces traits, du genre et de l’âge. Nos résultats ont ainsi mis en évidence que, chez les filles spécifiquement, la sensitivité anxieuse prédit négativement la consommation de cannabis, tandis que les pensées négatives prédisent l’alcoolisation (Ali, Carré et al., 2016).

Enfin, nous avons interrogé le lien entre la régulation des émotions et l’alimentation. Plus précisément, nous nous intéressons à l’alimentation émotionnelle, l’addiction alimentaire et le poids d’une part, et la détresse émotionnelle (stress, anxiété, et dépression) d’autre part. Chez plus de 1000 participants étudiants, nos résultats indiquent que l’addiction alimentaire est un médiateur entre la détresse et un indice de masse corporelle (IMC) élevé, soulignant le risque émotionnel pour la perte de contrôle vers le surpoids et l’obésité. Nous mettons également en avant que l'addiction alimentaire représenterait un phénotype de comportements alimentaires dysfonctionnels qui se distingue de l'obésité (Bourdier et al., 2018; 2020).

Troisième axe : Apports de la psychologie clinique et de la psychopathologie empiriques en Santé publique

Nos travaux plaident en faveur d’une prise en compte des processus psychologiques dans la démarche diagnostique et interventionnelle. Cette prise en compte est subordonnée à la transmission des données issue de la recherche scientifique en sciences psychologiques et santé publique. C’est ainsi que nous avons souhaité contribuer à la diffusion francophone de la stratégie interventionnelle dite de l’Activation Comportementale, s’agissant d’une approche processuelle structurée, et évaluable dans le champ des troubles dépressifs (Dondé, Moirand, & Carré, 2018). Nous avons opté pour une démarche similaire à travers la pleine conscience dans la prise en charge et la prévention des Troubles des conduites alimentaires (Shankland, Strub, Guillaume, & Carré, 2016), et dans la mise à jour des modèles cognitifs et émotionnels relatifs à l’anxiété (Carré, 2017; Carré & Achim, 2018). Par ailleurs, dans la problématique émergente du Trouble lié au jeu d’argent (ou jeu excessif), nous suggérons l’importance de cibler l’entraînement du contrôle cognitif (en particulier l’inhibition). Cela fait appel aux fonctions exécutives afin d’optimiser la régulation comportementale qu’elles sous-tendent. En préambule d’un essai clinique en cours de lancement, nous avons conduit un travail méta-analytique qui a permis d’établir un état de l’art et de soutenir la dimension émergente de cette solution thérapeutique (Luquiens, Miranda, Benyamina, Carré, & Aubin, 2019). Cela intéresse interroge également la place des numérique dans la santé et plus spécifiquement la prévention (Santiago, Carré et al., 2019).

L'un des enjeux importants pour la psychologie scientifique est de parvenir à occuper la place à laquelle elle peut prétendre dans une logique d’actrice de santé mentale en Santé publique. A travers une revue de questions, nous avons formulé un positionnement de la psychologie clinique aux confins des attentes sanitaires et sociétales. Nous suggérons qu’elle dispose de théories, d’outils et de perspectives interventionnelles dont l’objectif est l’amélioration de l’état de santé des individus en difficultés, mais également en amont celui de la promotion d’une qualité de vie et d’une santé dites positives (Carré, Shankland, et al., 2021). Aussi, portant un intérêt à une approche thérapeutique intégrative (incorporant notamment l’intervention psychologique en plus de la médication), nous nous sommes intéressés au contexte clinique en vie réelle chez des patients schizophrènes. Les résultats de notre étude soulignent qu’à six mois de suivi, plus de 100 patients appariés ayant reçu une intervention psychosociale présentent un gain significatif d’autonomie sociale (Ali, Carré et al., 2017).

La crise sanitaire mondiale actuellement traversée est un évènement majeur qui, s'il est provoqué par un agent viral, révèle tout un ensemble de facteurs de vulnérabilité et de risque susceptibles de menacer l'ajustement psychologique des individus. La crise actuelle souligne l'importance de prendre soin de la santé mentale au même titre que la santé somatique (voir notre article de vulgarisation Carré et al., 2020). Dans le cadre de la crise du nouveau coronavirus, nous avons étudié la relation entre la peur du COVID et les caractéristiques émotionnelles, recouvrant également des symptômes d'anxiété et de dépression en population générale (Mailliez, Griffiths & Carré, Accepted). Nous poursuivons ces travaux à l'investigation de l'invariance culturelle de la mesure de peur du virus d'une part, et de l'investigation de son association à des perturbations cognitives et comportementales associées.

Ces arguments conceptuels, empiriques et épidémiologiques participent à soutenir l’intérêt que représentent la psychopathologie et la psychologie clinique en tant que contributrices à la santé publique.

Publications et productions scientifiques

Synthèse :

Articles à comité de lecture (ACL) : 16. Publications de vulgarisation : 2. Chapitres d'ouvrages : 7. Communications internationales avec actes : 10. Communication nationales avec actes : 5. Conférences invitées : 6. Communications orales sans actes : 14. Communications affichées : 8.


ACL : Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture.
Répertoriées par le HCERES ou dans les bases de données internationales (ISI Web of Knowledge, Pub Med, Scopus...)

            * Précision d'une publication dans le cadre d'un encadrement de Doctorat ou de Master

16. Mailliez, M., Griffiths, M. D., & Carre, A. (Accepted). Validation of the French Version of the Fear of COVID-19 Scale and its Associations with Depression, Anxiety and Differential Emotions. International Journal of Mental Health and Addition. [PsycINFO]

15. Carre, A., Shankland, R., Flaudias, V., Morvan, Y., & Lamboy, B. (2021). Les Psychologues dans le champ de la Santé Mentale : les perspectives en Promotion de la Santé Mentale Positive. [Toward the Development of Positive Mental Health Promotion: The Role of the Psychologist]. Pratiques Psychologiques, 27, 71-84. [PsycINFO]

14. Burnel, M., Durlemann, S., Reboul, A., Carre, A., Baciu, M., & Perrone-Bertolotti, M. (2021). Theory of mind during childhood: investigating syntactic and executive contributions. Social Development,
30, 73-94. [PsycINFO]

13. Bourdier, L., Fatseas, M., Maria, A-S., Carre, A., & Berthoz, S. (2020). The Psycho-Affective Roots of Obesity: Results from a French study in the General Population. Nutrients, 12(10), 2962, 01-18. [PubMed]

*12. Santiago, A., Carre, A., Miranda, R., Benyamina, A., & Luquiens, A. (2019). La santé à l’ère du numérique. Apports du Big data et des nouvelles technologies dans la prévention [Big data and new technologies contributions for healthcare: what about prevention and treatment of online gambling disorder]. Médecine/Sciences, 35, 787-791. [PubMed]

11. Luquiens, A., Miranda, R., Benyamina, A., Carre, A., & Aubin, H.J. (2019). Cognitive Training: A New Avenue in Gambling Disorder Management? Neuroscience and Biobehavioral Reviews, 106, 227-233. [PubMed]

10. Dondé, C., Moirand, R., & Carre, A. (2018). L'activation comportementale : un outil simple et efficace dans le traitement de la dépression [Behavioral activation programs: A tool for treating depression efficiently]. L’Encephale, 44, 59-66. [PubMed]

09. Bourdier, L., Orri, M., Carre, A., Gearhardt, A., Romo, L., Dantzer, C., Berthoz, S. (2018). Are emotionally driven and addictive-like eating the missing links between psychological distress and greater body weight? Appetite, 120, 536-546. [PubMed

*08. Ali, A., Carre, A., Urbach, M., Barry, C., Orri, M., Hassler, C., Falissard, B., Berthoz, S., & Nordon, C. (2017). The real-life effectiveness of psychosocial therapies on social autonomy in schizophrenia patients: Results from a nationwide cohort study in France. Psychiatry Research, 247, 97‑104. [PubMed]

*07. Ali, A., Carre, A., Hassler, C., Spilka, S., Vanier, A., Barry, C., & Berthoz, S. (2016). Risk factors for substances use and misuse among young people in France: What can we learn from the Substance Use Risk Profile Scale? Drug and Alcohol Dependence, 163, 84‑91. [PubMed]

06. Bensalah, L., Stefaniak, N., Carre, A., & Besche-Richard, C. (2016). The Basic Empathy Scale adapted to French middle childhood: Structure and development of empathy. Behavior Research Methods, 48(4), 1410‑1420. [PubMed

05. Carre, A., Chevallier, C., Robel, L., Barry, C., Maria, A.S., Pouga, L., Philippe, A., Pinabel, F. & Berthoz, S. (2015). Tracking social motivation systems deficits: the affective neuroscience view of autism. Journal of Autism and Developmental Disorders, 45(10), 3351‑63. [PubMed]

04. Carre, A., Gierski, F., Lemogne, C., Tran, E., Raucher-Chene, D., Bera-Potelle, C., Portefaix, C., Kaladjian, A., Pierot, L., Besche-Richard, C., & Limosin, F. (2014). Linear association between social anxiety symptoms and neural activations to angry faces: from subclinical to clinical levels. Social Cognitive and Affective Neuroscience, 9(6), 880‑6. [PubMed]

03. Carre, A., Stefaniak, N., D’Ambrosio, F., Bensalah, L., & Besche-Richard, C. (2013). The Basic Empathy Scale in adults (BES-A): factor structure of a revised form. Psychological Assessment, 25(3), 679‑91. [PubMed]

02. Al-Ain, S., Carre, A., Fantini-Hauwel, C., Baudouin, J., & Besche-Richard, C. (2013). What is the emotional core of the multidimensional Machiavellian personality trait? Frontiers in Psychology, 4, 454. [PubMed]

01. Billieux, J., Rochat, L., Ceschi, G., Carre, A., Offerlin-Meyer, I., Defeldre, A.-C., Khazaal, Y., Besche-Richard, C., & Van der Linden, M. (2012). Validation of a short French version of the UPPS-P Impulsive Behavior Scale. Comprehensive Psychiatry, 53(5), 609‑15. [PubMed]


COS : Chapitres d'ouvrage scientifique

*07. Claes, N., Carre, A., & Smeding A. (2020). Émotions à l'école et classe sociale, quels liens ? Dans L. Gwiazdzinski & F. Cholat (Eds.), Territoires Apprenants, un processus d'apprentissage émergent à l'épreuve du réel. (pp. 85-93). Grenoble : Elya

06. Le Barbenchon, E & Carre, A. (2020). L’impact d’une pratique méditative sur les comportements sociaux (altruisme et agressivité). In A. Pech, E. Grieder, & F. La Combe (Eds.), Humanisme et Mindfulness. Pages : 152-164. Paris : Dervy Medicis.

05. Carre, A., & Achim, A. (2018). Les troubles anxieux. In C. Besche-Richard (Ed.), Psychopathologie clinique : une approche cognitive. De Boeck-Solal. Pages : 75-100. Paris : Dunod.

04. Carre, A. (2017). Dissociation chronique et Troubles dissociatifs. In F. Canini, W. El-Hage, & R. Garcia. Le Trouble Stress Post-Traumatique, Savoir pour Soigner. Pages : 182-192. Paris : La Réponse du Psy, Mona Éditions.

03. Carre, A. (2016). Vers une approche processuelle et transdiagnostique de l’empathie. In C. Baeyens & J.L. Monestes (Eds). L’Approche Transdiagnostique en Psychopathologie (Alternative aux classifications nosographiques et perspectives thérapeutiques). Pages : 191-210. Paris : Dunod

02. Shankland, R., Strub, L., Guillaume, P., & Carre, A. (2016). La pleine conscience pour la prévention et la prise en charge des troubles des conduites alimentaires. In E. Fall (Ed). Introduction à la pleine conscience. Pages : 71-88. Paris : Dunod.

01. Carre, A. (2011). Anxiety disorders. In L. Masse, W. Pullin., E. Hugues., R. Shankland (Eds.), Anglais pour psychologues. Pages : 89-93. Paris : Dunod.


PV : Publications de vulgarisation.

02. Carre, A., Luquiens, A., Metral, M., & Morvan, Y. (2020, May 25). Covid-19: Quelles conséquences sur la santé mentale ? The Conversation. http://theconversation.com/covid-19-quelles-consequences-sur-la-sante-mentale-137242
01. Carre, A., & Morvan, Y. (2016, November 29 ; 2017 May 17 updated). Accès gratuit au psychologue, une arme contre le mal-être des ados. The Conversation. http://theconversation.com/acces-gratuit-au-psychologue-une-arme-contre-le-mal-etre-des-ados-68266


C-ACTI : Communications avec actes dans un congrès international.

10. Carre, A. (2020, juin). Online Cognitive Training in Problem Gamblers:
Assessing and Retraining with no Face-to-Face. 28th European Congress of Psychiatry, Madrid (Espagne). Communication orale.

09. Carre, A. (2020, mars). Promotion de la santé et prévention en alcoologie : apports des recherches internationales. Congrès de la Société Française d’Alcoologie - Alcoologie, addictologie : nouvelles pratiques, nouveaux acteurs, nouveaux enjeux, Ministère de la Santé et des Solidarités, Paris (France).

08. Bourdier, L., Carre, A., Romo, L., Dantzer, C., & Berthoz, S. (2016, mars). Is emotional eating the missing link between stress and food addiction? International Congress of Behavioral Addictions. Geneve (Suisse). Communication orale.

07. Luquiens, A., Miranda, R., Gambotti, L., Tanguy, M.L., Carre, A., Aubin, H.J. (2016, mars). Cognitive control training in online problem gambling - An online randomized controlled trial among non-treatment seeking problem gamblers: Rationale and methods International Congress of Behavioral Addictions. Geneve (Suisse). Communication orale.

06. Debarda, S., Carre, A., Orri, M., Barry, C., & Lejoyeux, M. (2015, mars). Dysfonctional beliefs related to alcohol craving as a prognostic factor of six-months relapse after inpatient alcohol withdrawal. 23th European Congress of Psychiatry, Vienne (Autriche). Communication orale et affichée.

05. Carre, A., Chevallier, C., Robel, L., Barry, C., Berthoz, S. (2014, juillet). Impairments in Playfulness and Social Anhedonia, and the Social Motivation Deficits in Autism. 15th International Neuropsychoanalysis Congress, New-York (USA). Communication orale.

04. Morvan, Y., Terrien, S., Blondel, M., Carre, A., Besche-Richard, C. (2013, avril). French version of the hypomanic personality scale (HPS): Factorial structure in a non-clinical student sample. 21th European Congress of Psychiatry, Nice (France). Communication affichée.

03. Carre, A., Gierski, F., & Besche-Richard, C. (2012, mars). Inhibitory control difficulties in trait-anxiety: the hypervigilance to angry faces. 20th European Congress of Psychiatry, Prague (République Tchèque). Communication affichée.

02. Carre, A., Tran, E., Gierski, F., Bera-Potelle, C., Hubsch, B., Portefaix, C., Kaladjian, A., Besche, C., Pierot, L., & Limosin, F. (2011, mars). Difficulties indentifying feelings, alexithymia features and brain responses in social phobia trait : a fMRI study. 19th European Congress of Psychiatry, Vienne (Autriche). Communication orale et affichée.

01. Gierski, F., Cuervo-Lombard, C., Hubsch-Sonntag, B., Carre, A., & Limosin, F. (2009, mars). P01-52 - Impulsiveness and neuropsychological performance in first degree relatives of patients with alcohol dependence. 17th European Congress of Psychiatry, Lisbonne (Portugal). Communication affichée.


C-INV : Conférences données à l'invitation du Comité d'organisation dans un congrès national ou international.

06. Carre, A. (2018, décembre). Des neurosciences affectives et sociale aux processus de l'empathie. Conférence en congrès à l’invitation de la Structure Fédérative de Recherche Tours Orléans Poitiers Neuroimagerie Fonctionnelle (SFR-FED 4226). Tours (France).

05. Lebarbenchon, E., & Carre, A. (2015, septembre). La crise globale et la pleine conscience : L’impact d’une pratique méditative sur les comportements sociaux (altruisme et agressivité). Humanisme & Mindfulness, une éducation pour le XXIe siècle. Avalon (France).

04. Carre, A. (2015, septembre). Quelles perspectives apportent les recherches et découvertes scientifiques sur les relations entre les fonctions cérébrales, l’esprit et l’expérience humaine : Méditation et perspectives en Santé Publique. Humanisme & Mindfulness, une éducation pour le XXIème siècle. Avalon (France).

03. Carre, A. (2015, janvier). Le Machiavélisme (une approche neuroaffective et neurocognitive de la cognition sociale). 13e Congrès de l’Encéphale. Paris (France).

C-ACTN : Communications avec actes dans un congrès national.

05. Luquiens, A., Santiago, R., Miranda, R., Carre A, & Perney, P. (2019, décembre). Les promesses de la remédiation cognitive. 11e Congrès Français de Psychiatrie 2019. Nice (France). Communication orale.

04. Carre A, Bouvard, M., Buffat, S., & Besche-Richard, C. (2016, janvier). Perturbations de multiples composantes de la Cognition Sociale dans la Schizophrénie : Dysfonctionnements de la Théorie de l’Esprit, de l’Empathie et de l’Humour. 14e Congrès de L’Encéphale, Congrès de Psychiatrie Biologique. Paris (France). Communication affichée et commentée.

03. Bourdier, L., Romo, L., Carre A, Dantzer, C., & Berthoz, S. (2015, novembre). Etude psychométrique des facteurs émotionnels et motivationnels impliqués dans la prise alimentaire. 7e Congrès Français de Psychiatrie. Lille (France). Communication orale

02. Darbeda, S., Carre A, Orri, M., Barry, C., & Lejoyeux, M. (2015, janvier). Idées dysfonctionnelles liées au craving en alcool comme facteur pronostique de rechute à 6 mois après un sevrage résidentiel d’alcool. 13e Congrès de l’Encéphale. Paris (France). Communication orale.

01. Carre A, Pingault, J.B., Lalanne, C., Gierski, F., Besche-Richard, C., Pouga, L., Berthoz, S. (2013, janvier). Anxiété, émotions et régulation émotionnelle affective et cognitive : élaboration d’une relation structurelle. 11e Congrès de l’Encéphale, Paris (France). Communication affichée.


C-COM : Communications orales sans actes dans un congrès international ou national.

*14. Claes, N., Carre, A., & Smeding A. (2021, juillet). Links between socio-economic status and health: contribution of structural equation modelling to diversified samples. EASP General Meeting. Cracovie (Pologne).

*13. Carre, A., Claes, N., & Smeding A. (2020, novembre). La place des affects et du contexte dans les apprentissages. Séminaire de dissémination ERASMUS+ TERAPI – Territoire apprenant, innovation au service des apprentissages. Chambéry (France).

*12. Claes, N., Carre, A., & Smeding A. (2019, septembre). Liens entre le statut socio-économique et la régulation émotionnelle : tentative de clarifications processuelles et définitionnelles. Les Rencontres InterLaboratoires (RILS), Lausanne (Suisse).

*11. Claes, N., Carre, A., & Smeding A. (2019, septembre). Liens entre le statut socio-économique dans le contexte académique. Journées thématiques de l’ADRIPS, Grenoble (France).

*10. Claes, N., Carre, A., & Smeding A. (2019, juin). Liens entre le statut socio-économique et la régulation émotionnelle : apport d'une approche par équations structurales auprès d'échantillons diversifiés. 14e Colloque Jeunes Chercheur.ses de l'ADRIPS, Montpellier (France).

*09. Santiago, A., Carre, A., & Luquiens, A.. (2019, juin). Entraînement cognitif informatisé du contrôle inhibiteur dans le trouble de l’usage de l’alcool et le jeu problématique. Quinzième congrès du Groupe de REflexion en psychoPAthologie Cognitive (GREPACO), Reims (France).

*08. Carre, A., Fuentes-Exposito, R., & Zrelli, I.E. (2018, juin). Perturbation de la réactivité et sensibilité émotionnelle dans la dépression. Quatorzième congrès du Groupe de REflexion en psychoPAthologie Cognitive (GREPACO), Liège (Belgique).

07. Wagener, A., Carre, A., Bouvard, M., & Blairy, S. (2016, juin). Inactivité, procrastination, apathie et manque d’objectifs quotidiens : Un même concept ? Douzième congrès du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), Chambéry (France).

06. Berthoz, S., Bourdier, L., Carre, A., & Dantzer, C. (2016, juin). Les troubles du comportement alimentaire sont-ils des addictions comportementales ? Apports des concepts d'alimentation émotionnelle et d'addiction à l’alimentation. 10e Congrès International d’Addictologie de l’ALBATROS. Paris (France).

05. Carre, A., Guillaume, P., Duclos, J., Bayot, M., & Shankland, R. (2015, juin). From body to emotion regulation: A psychometric study. Mindfulness and Compassion. San Francisco (USA).

04. Besche-Richard, C., Al Aïn, S., Carre, A., Terrien, S., Blondel, M., Morvan, Y. (2012, novembre). Esquizotipia, alexitimia, ansietad, including cognition social anhedonia: estudio población in the general (Schizotypy, alexithymia, anxiety, anhedonia, and social cognition: a study in the general population). XXVII Congreso de la Association psiquiatrica de America latina. Buenos-Aires (Argentina).

03. Visseaux, J.F., Jonas, J., Carre, A., Krieg, J., Kaladjian, A., Maillard, L. (2012, septembre). Spatio-temporal dynamics of facial emotional expression processing: an intracerebral ERP study (preliminary results). Intracranial electro-encephalography (iEEG) and emotions' Conference. Genève (Suisse).

02. Carre, A.. (2011, mai). Introduction thématique : concepts et paradigmes dans l’étude de la mémoire et des émotions. Quatrième journée d’étude du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), thème : mémoire et émotions. Reims (France).

01. Carre, A., D’Ambrosio, F., Gierski, F., & Besche-Richard, C. (2011, décembre). « Evaluation of cognitive and emotional processes involved in an empathy task based on basic emotional categories » : projet d’une tâche évaluant l’empathie. Cinquième journée d’étude du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), rencontre hivernale. Ittre (Belgique).


C-AFF : Communications par affiche dans un congrès international ou national.

08. Carre, A., Shankland, R., Guillaume, P., Duclos, J., & Pellissier, S. (2016, juin). Développement d’une mesure de la conscience intéroceptive : Résultats préliminaires de l’adaptation du Body Awareness Questionnaire (BAQ) en langue française. Douzième congrès du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), Chambéry (France).

07. Ritter, A., Colle, E., & Carre, A. (2016, juin). Fonctionnement socio-affectif et apport des neurosciences affectives dans les Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA) : une étude pilote chez l’enfant. Douzième congrès du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), Chambéry (France).

06. Prins, J., Berthoz, S., & Carre, A.(2016, juin). Régulation émotionnelle et vieillissement normal et pathologique : un éclairage en neurosciences affectives. Douzième congrès du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), Chambéry (France).

5. Carre, A., Chevallier, C., Robel, L., Barry, C., & Berthoz, S. (2015, mai). De la motivation à la cognition sociale : une approche psychométrique des endophénotypes émotionnels dans l’autisme. Onzième congrès du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), Poitiers (France).

4. Carre, A., Besche-Richard, C., Gierski, F., Tran, E., Raucher-Chene, D., Bera-Potelle, C., Hubsch, B., Portefaix, C., Kaladjian, A., Pierot, L., & Limosin F. (2011, mars). Exploration of empathy bias in a dimension social phobia approach. The Asian Conference on Psychology and the Behavioral Sciences ACP 2011. Osaka (Japon).

3. Carre, A., Besche-Richard, C., Gierski, F., Tran, E., Raucher-Chene, D., Bera-Potelle, C., Hubsch, B., Portefaix, C., Kaladjian, A., Pierot, L., & Limosin, F. (2010, décembre). Approche dimensionnelle de la phobie sociale chez le sujet jeune : données comportementales et d’imagerie cérébrale. Troisième journée d’étude du Groupe de REflexion en psychoPAthologie COgnitive (GREPACO), thème : protocole transdiagnostique et dimensionnel. Strasbourg (France).

2. Carre, A., Gierski, F., Besche, C., Limosin, F., & Pierot, L. (2009, juin). Fonctionnement émotionnel et cérébral dans l'anxiété : le cas de la phobie sociale. XVe Colloque National et International Junior en Psychopathologie, Reims (France).

1. Carre, A., Gierski, F., Limosin, F., & Besche, C. (2008, mai). Reconnaissance de visages émotionnels et processus attentionnels en psychopathologie : le cas de l’anxiété. XIVe Congrès National et International Junior en Psychopathologie, Montpellier (France).

J. Bakchich (avec A. Smeding, Psychologie sociale, LIP/PC2S) - thèse démarrée en avril 2021. Adaptation et réussite académique des élèves : étude des processus socio-affectifs et motivationnels favorisant l’égalité des chances.

N. Claes (avec A. Smeding, Psychologie sociale, LIP/PC2S) - thèse en cours depuis octobre 2018. Influences de la régulation émotionnelle, de l’anxiété et du statut social dans la réussite académique des étudiants universitaires. 

Z. Lackner (avec A. Graton, Psychologie sociale, LIP/PC2S) - thèse en cours depuis octobre 2020. Prévenir les manifestations anxieuses liées au réchauffement climatique : investigation des processus affectifs et cognitifs sous-jacents et mise au point d’un outil d’intervention pour aider à la transition écologique. 

A. Santiago (avec A. Luquiens, Psychiatrie-addictologie, PH-HDR, CHU de Nîmes - Univ. Montpellier - Inserm) - thèse en cours depuis janvier 2019. Entraînement cognitif du contrôle inhibiteur dans le trouble de l’usage de l’alcool et le jeu problématique.

  • Directeur adjoint du LIP/PC2S, membre du bureau du laboratoire, responsable du site de Chambéry
    • Membre du Conseil des Directions de Composantes de l'USMB, membre du Bureau de la Recherche de l'USMB, membre du Bureau et du Conseil de l'UFR LLSH.
  • Directeur des études du Grade de Master, mention Psychologie
    • Responsable de la 1re année de Master
  • Elu à la Commission Recherche (CR) du Conseil Académique (CAc) de l'Université Savoie Mont Blanc, membre des commissions contrats, culture et diffusion scientifique.
    • Anciennement membre de la formation restreinte du CAc, de la commission d'avancement des carrières, et élu de la section disciplinaire des usagers.
  • Responsable du Groupe de Recherche, d’Expérimentation et d’Expertise (Unité de Consultation) de l'Université Savoie Mont Blanc - Unité « Bien‐Etre et Santé » LIP/PC2S. En savoir plus
  • Membre du groupe de travail "Risques Psycho-Sociaux" de l'Université Savoie Mont Blanc
  • Coordinateur de la Semaine d'Information sur la Santé Mentale (SISM) pour l'Université Savoie Mont Blanc
  • Formateur en Premiers Secours en Santé Mentale (PSSM - Mental Health First Aide)

2020
Qualifié aux fonctions de Professeur des Universités en Psychologie (CNU 16e section #20116233887).

2019
Habilité à Diriger des Recherches (HDR). Université Grenoble Alpes
Spécialité de l’École Doctorale : Sciences-Humaines, Psychologie. Psychopathologie et psychologie clinique.
HDR intitulée : "Bilan et perspectives d’intégration de processus de cognition sociale et affective en santé mentale".
Sous la supervision de Céline Baeyens.
ComUE Université Grenoble Alpes.

2017 – à ce jour
Responsable de l’unité spécialisée dans les comportements de santé et la prévention du laboratoire LIP/PC2S (Unité Activité Bien-être Santé, « ABISA ») au sein du Groupe de Recherche, d’Expérimentation et d’Expertise de l’Université de Savoie (GREPUS).
Université Savoie Mont Blanc. 

2015 – 2016
Diplôme Inter-Universitaire de Thérapie Comportementale et Cognitive.
Université Lyon 1 Claude Bernard et Université Savoie Mont Blanc.

2014 – à ce jour
Maître de Conférences de Classe Normale (MCF-CN). Profil d'enseignement et de Recherche Psychologie - Psychopathologie.
Adossement principal à l'axe de recherche PEPS puis Prévention du LIP/PC2S (USMB & UGA).
Psychologue dans l'unité "troubles émotionnels et développementaux" (dirigée par Martine Bouvard) au sein du Groupe de Recherche, d’Expérimentation et d’Expertise de l’Université de Savoie (GREPUS).
Université Savoie Mont Blanc. 

2014
Qualifié aux fonctions de Maitre de Conférences en Psychologie (CNU 16e section #14216233887).
Qualifié aux fonctions de Maitre de Conférences en Neurosciences (CNU 69e section #14269233887).

2014
Psychologie clinicien spécialisé en neuropsychologie. Service de Psychiatrie et addictologie.
Hôpital Paul Brousse, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (Villejuif).

2013 – 2014
Chercheur post-doctoral (IR), Unité Mixte de Recherche n° 669 – Maison des Adolescents / UMR 1178. Activités de recherche en Psychopathologie  Neurosciences Affectives, et en Santé Publique. Post-doctorat sous la supervision de Sylvie Berthoz et Bruno Falissard.
Université Paris Sud, Paris Descartes, INSERM

2013
Docteur en Sciences (SHS) / PhD. Spécialité Psychologie, Psychopathologie, Neuropsychologie.
Thèse intitulée "Anxiété-trait, anxiété-état et alexithymie : éléments affectifs, cognitifs et cérébraux impliqués dans la régulation émotionnelle". soutenue de 06/06/2013.
Laboratoire C2S Cognition, Santé, Socialisation (URCA). Ecole Doctorale SHS 555.
Université de Reims Champagne-Ardenne & Université Picardie Jules Verne.

2012 – 2013
Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER).
Enseignement et Recherche en Psychopathologie clinique et cognitive et en Neurosciences.
Laboratoire Cognition, Santé, Socialisation (C2S) et Département de Psychologie.
Université de Reims Champagne-Ardenne.

2009 – 20012
Contrat Doctoral unique élargi aux missions d'enseignement. Du 02/12/2009 au 31/08/2012.
Laboratoire CLEA (Cognition, Langage, Emotion, Acquisition) devenu C2S (Cognition, Santé, Socialisation).
Association au CHU de Reims (Pôle de Psychiatrie et Unité de neuroradiologie).
Thèse de Doctorat sous la direction de Chrystel Besche-Richard et de Fabien Gierski.
Université de Reims Champagne-Ardenne.

2009
Psychologue (Titre) clinicien / MSc. Spécialisé en Psychopathologie et Neuropsychologie.

2008 – 2009
Deuxième année de Master de Psychologie des Perturbations Cognitives : Clinique de l’Enfant et de l’Adulte.
Parcours Psychopathologie cognitive et Neuropsychologie de l'adulte. Stages au CHU de Reims (service de rééducation fonctionnelle, service de psychiatrie).
Université de Reims Champagne-Ardenne.

2007 – 2008
Première année de Master de Psychologie.
Psychologie Cognitive (dominante), Psychologie Clinique et Pathologique (sous-dominante).
Stages au CHU de Reims (service de psychiatrie et service de radiologie).
Université de Reims Champagne-Ardenne.

2003 – 2007
Licence de Psychologie.
Université de Reims Champagne-Ardenne.

.