Courset Rémi



Courset Rémi
Doctorant
Email: remi.courset@univ-grenoble-alpes.fr

PrésentationAxes de recherchePublicationsCV

Directeur de thèse : Dominique Muller (Université Grenoble Alpes)

Co-directeur de thèse : Marco Perugini (Université Milan-Bicocca)

Les études menées en psychologie sociale depuis la fin du XXe siècle nous montrent qu'il est primordial d'être prudent quant aux évaluations dites explicites, issues la plupart du temps de mesures autorapportées (i.e., des questionnaires où les participants rapportent ce qu'ils pensent), et soumises à des biais liés aux normes sociales (e.g., Devine, 1989 ; Rudman, Greenwald, Mellott, & Schwartz, 1999). C'est la raison pour laquelle il est important de prendre en compte les phénomènes qualifiés d'implicites, classiquement décrits comme étant la résultante de processus mentaux automatiques (De Houwer & Moors, 2012). En effet, ces évaluations implicites, bien que plus difficilement détectables, peuvent avoir une influence directe sur nos comportements (e.g., Gawronski & De Houwer, 2014). Afin d'approfondir les processus à l'origine de la différence entre évaluations implicites et explicites, des modèles de traitement de l'information ont fait leur apparition (e.g., Gawronski & Bodenhausen, 2006 ; Smith & DeCoster, 2000 ; Strack & Deutsch, 2004). Ces modèles, aussi appelés modèles duaux, supposent une dissociation entre deux systèmes de traitement en constante interaction : d'une part des traitements associatifs, à l'origine des évaluations implicites, rapides, et ne nécessitant pas ou peu de ressources, et d'autre part des traitements propositionnels, à l'origine des évaluations explicites, plus lents, et coûteux en ressources. Néanmoins, certaines critiques émergent encore aujourd'hui concernant la formalisation de ces modèles duaux et notamment sur le lien existant entre le contenu en mémoire de l'expérience vécue et son comportement associé (e.g., De Houwer, 2007). C'est la raison pour laquelle l'objectif de ce projet sera de proposer un nouveau regard intégrateur des modèles duaux, se voulant davantage le reflet de théories actuelles de la mémoire non abstractive, basées sur l'intégration de « traces » contenant l'ensemble de l'expérience sensori-motrice et émotionnelle vécue (e.g., modèle Act-in ; Versace et al., 2014). Par le biais de ces théories, nous interrogerons notamment la distinction faite entre les processus associatifs et les processus propositionnels, de même qu'entre les croyances personnelles (i.e., croyances propres à l'individu) et les croyances globales (i.e., croyances culturellement partagées au sein d'un groupe).

 

Courset, R., Rougier, M., Palluel-Germain, R., Smeding, A., Jonte, J. M., Chauvin, A., & Muller, D. (2018). The Caucasian and North African French Faces (CaNAFF): A Face Database. International Review of Social Psychology, 31(1). https://doi.org/10.5334/irsp.179

IJzerman, H., Neyroud, L., Courset, R., Schrama, M., Post, J., & Pronk, T. M. (2018). Socially thermoregulated thinking: How past experiences matter in thinking about our loved ones. Journal of Experimental Social Psychology, 79, 349‑355. https://doi.org/10.1016/j.jesp.2018.08.008

Lepage, J., Bègue, L., Zerhouni, O., Courset, R., & Mermillod, M. (2019). Influence of authoritarianism, vagal tone and mental fatigue on obedience to authority. Cognition and Emotion, 1‑17. https://doi.org/10.1080/02699931.2018.1439827