Soutenance de thèse – Stéphanie Meynet

Quand :
7 juillet 2022 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
2022-07-07T14:00:00+02:00
2022-07-07T17:00:00+02:00
Où :
Amphi 19000 - Université Savoie Mont Blanc
Rue Jean Baptiste Richard
73000 Jacob-Bellecombette
France
Titre de la thèse : La prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées avec limitations fonctionnelles : évaluation et analyse processuelle d’un programme de promotion de la santé mentale

Composition du Jury :
  • Madame Marine BEAUDOIN, Maitre de Conférence, Université Savoie Mont Blanc, Co-encadranteMadame Aïna CHALABAEV, Professeure des Universités, Université Grenoble Alpes, Examinatrice
  • Madame Cécile DANTZER, Maitre de Conférence HDR, Université de Bordeaux, Rapportrice
  • Monsieur Olivier DESRICHARD, Professeur des Universités, Université de Genève, Rapporteur
  • Monsieur Pascal HOT, Professeur des Universités, Université Savoie Mont Blanc, Examinateur
  • Madame Mélanie LEVASSEUR, Professeure des Université, Université de Sherbrooke, Examinatrice
  • Monsieur Lionel SALOMON, Directeur Général, Mutualité Française Rhône Pays de Savoie, Invité
  • Madame Annique SMEDING, Professeure des Universités, Université Savoie Mont Blanc, Directrice

Résumé
Le vieillissement démographique représente un enjeu majeur pour lequel la prévention de la perte d’autonomie est devenue une priorité de santé publique (Organisation Mondiale de la Santé, 2016). Si la littérature sur le vieillissement met en évidence l’importance des activités physiques et sociales dans la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées (Bouaziz et al., 2017; Kuykendall et al., 2015; Lamboy et al., 2018), cette pratique n’est pas toujours adaptée aux personnes qui présentent déjà des limitations fonctionnelles. La diminution de la fréquence des activités risque alors de mettre en péril le maintien du vieillissement actif nécessaire à la santé physique et mentale des personnes âgées et fragiles (OMS, 2002). C’est dans ce contexte préoccupant qu’une antenne de la Mutualité Française a mis en oeuvre un programme innovant de prévention de la perte d’autonomie à travers le renforcement de la santé mentale : le Pôle Bien-Être Autonomie (BE-A). Quelques études centrées sur la santé mentale des personnes âgées montrent en effet l’intérêt des activités de loisirs dans la promotion du bien-être et la prévention de la dépression de cette population, des indicateurs de santé mentale également reconnus comme des facteurs importants dans le maintien de l’autonomie (Kim et al., 2021; Kuykendall et al., 2015; Soysal et al., 2017; Yoshida et al., 2021). Ainsi, en cherchant à évaluer le Pôle BE-A, l’objectif de cette thèse était de tester la possibilité de maintenir l’autonomie des personnes âgées et fragiles à travers la promotion de la santé mentale, conceptualisée à la fois par des indicateurs positifs et négatifs. La plausibilité de soutenir un lien directionnel entre ces deux concepts était défendue sur la base de la théorie de l’autodétermination et précisément par le rôle médiateur de la motivation autodéterminée à persévérer dans les activités. Les principaux résultats ont montré l’importance de considérer une conception multidimensionnelle (indicateurs positifs et négatifs) pour évaluer la santé mentale de cette population ainsi que l’intérêt de promouvoir la santé mentale pour maintenir le vieillissement actif. L’évaluation du Pôle BE-A a indiqué une amélioration des niveaux de dépression, de la fréquence des activités autodéterminées et de l’autonomie des bénéficiaires.
Abstract
Aging population is a public health issue and preventing autonomy loss is a major challenge (OMS, 2016). Most of studies on aging support the importance of physical and social activities to prevent autonomy loss of older adults (Bouaziz et al., 2017; Kuykendall et al., 2015; Lamboy et al., 2018). However, most often, these activities are inappropriate for older adults with functional limitations. The decrease in frequency of activities may therefore jeopardize the maintenance of active aging necessary for the physical and mental health of frail and older adults. “La Mutualité Française”, a national mutual insurance company, has implemented in one of its health care services an innovative program to strengthen mental health: “The Well-being-Autonomy Pole (WB-A Pole).” Several studies focusing on the mental health of older adults show indeed the importance of leisure activities in promoting well-being and preventing depression in this population, and these mental health indicators are also considered as important factors in maintaining physical autonomy (Kim et al., 2021; Kuykendall et al., 2015; Soysal et al., 2017; Yoshida et al., 2021). Thus, in examining the impact of the WB-A Pole, this thesis aimed to test the possibility of maintaining the autonomy of frail older adults through the promotion of mental health, defined by positive and negative indicators. The possibility of supporting a directional link between these two concepts was based on Self-Determination Theory. We therefore defended the mediating role of self-determined motivation to persevere in activities. Key findings support the importance of a multidimensional approach (positive and negative indicators) to assess mental health of this population as well as of promoting older adults’ mental health to maintain active aging. The evaluation of the WB-A Pole showed an improvement in depression levels, in the frequency of self-determined activities and in the autonomy.