Soutenance de thèse – Johanna Dutier Dénarié

Quand :
12 octobre 2021 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
2021-10-12T14:00:00+02:00
2021-10-12T17:00:00+02:00
Où :
Grenoble INP - Génie Industriel - Amphi C
46 Avenue Félix Viallet
38000 Grenoble

Concevoir les organisations transitoires pour articuler transformations et continuité de service dans les restructurations en site occupé. Enjeux pour l’intervention ergonomique


Jury :

  • Mme Élise LEDOUX – Rapporteure – Professeure, Université du Québec à Montréal
  • Mme Flore BARCELLINI – Rapporteure- Professeure des Universités, CNAM CRTD, Paris
  • Mr Thomas REVERDY – Président du jury – Professeur des Universités, Pacte, Université Grenoble Alpes
  • Mr Joffrey BEAUJOUAN – Examinateur – Maître de conférence, ACTE, Université Clermont Auvergne
  • Mme Sandrine CAROLY – Directrice de Thèse – Professeure des Université, Pacte, Université Grenoble Alpes
  • Mme Noëlle SAUTIER – Invitée – Cadre de Santé retraitée Ehpad
  • Mr Jacques ESCOUTELOUP – Invité – Ergonome enseignant et consultant, Président de Prospectives, Mérignac

Résumé :
Concevoir les organisations transitoires pour articuler transformationsetcontinuité de service dans les restructurations en site occupé. Enjeux pour l’intervention ergonomique.Cette thèse s’inscrit dans le contexte des restructurations architecturales en site occupé, dans les Ehpad. Elle apporte une contribution théorique et méthodologique sur la conception des organisations transitoires et l’action des ergonomesdans ce contexte singulier. Le point de départ de cette recherche est une intervention ergonomique au sein d’un projet de fusion-restructuration de deux Ehpad, s’effectuant à effectifs constants (120 résidents, 80 agents). Les résidents ne pouvant être «délocalisés», un phasage des travaux sur quatre années est envisagé en vue de maintenir l’activité sur site. La demande initiale de la Maîtrise d’Ouvrage porte sur l’accompagnement aux changements des équipes amenées à fusionner. Pour tenir la continuité de service, préserver les conditions de travail et de vie des utilisateurs, et limiter le clivage inter-équipes une démarche est co-construite avec la MO puis la Maîtrise d’Usage (MU). Elle s’est traduite par le développement d’un processus de conception des organisations transitoires (OTi) pour, par et dans l’usage, permettant d’articuler projet de continuité de service et projet de transformations dans l’espace-temps du chantier. Une méthodologie de recherche hybride combinant pratique réflexive et collective et analyse processuelle autour de six récits a permis de caractériser les processus de conception et d’intervention et leurs effets. Plusieurs activités et dynamiquesont ainsi été identifiées comme déterminantes pour la conceptiond’organisations transitoiresefficientes :-Une mobilisation à la fois structurée et opportunisted’un réseau d’acteurs ad hoc formé à la lecture de plan et à la simulation, -Une programmation organisationnelle précoce, ouverte et évolutivedes OTi avec la MO tout au long du chantier,-Une projection anticipée, systémique et itérative des OTi, amorcée en amont du chantier et réitérée en amont de chaque phase de travaux, avec la MO et la MU., -Une expérimentation collective et progressivedes OTi dans des espace-temps naturels et artificiels permettant de reconcevoir dans l’usage le système sociotechnique transformé, -Une prise en compte de l’activité réelle et des situations d’usage dans les choix de phasage des travaux et les scénarios d’OTi à chaque étape du processus L’analysede ces dispositifs montreque la conception des OTi n’est en rien séquentielle, mais qu’elle est itérative, collective et en partie opportuniste. Des coopérations fortes entre MO, MU et ergonomes ont permis la prise en compte de l’activité transitoire mais aussi passée et future des utilisateurs tout au long de la démarche. Tout au long de l’intervention s’est développé un processusd’articulation sociotechniqueet derégulationdiachroniqueentre des composantes multiplesde la structure:à la foisinitiales, transitoires et cibles,certaines temporaires,d’autres durables.Les méthodes de simulations productive et constructives (sur plans et à l’échelle 1) et les retours réflexifs informels avec les acteurs ont par ailleurs favorisé la construction d’un monde commun entre professionnels de l’Ehpad L. et N et entre prescripteurs et utilisateurs. L’OTi, travaillée comme un cadre ouvert et ajustable, a ainsi constitué un instrument de la continuité de service mais aussi d’apprentissage organisationnelet collectif. L’OTi permettant de tester et d’ajuster pendant le chantier des composantes de l’organisation future. Enfin, cette recherche-intervention a permis d’aboutir à plusieurs propositions méthodologiques. Des modèles opérants d’intervention et de conception adaptés à la conduite de projet en site occupé sont notamment présentés. Ces repères s’adressent aux ergonomes et acteurs impliqués dans de tels projets. Des perspectives de recherche et d’intervention s’ouvrent également et visent notamment à poursuivre ces travaux dans une approche développementale.


Mots-Clés : Organisation transitoire, intervention ergonomique, phasage des travaux, conception, continuité de service